Pour aller plus loin

BLOGS

D’où vient le logo figurant sur la couverture du livre ?

Il s’agit d’un logo composite, créé par Oswald Wirth en 1912 pour sa revue “Le Symbolisme”, qui parut jusque dans les années 1970. Il réunit dans un même ensemble trois figures, dont deux choquent encore nos consciences par leur association : la croix gammée et l’étoile de David. Le troisième est l’Ouroboros, ce cercle composé d’un serpent qui se mord la queue. On comprend que l’imbrication d’une swastika et d’une étoile de David dans un même symbole ait pu choquer, dès 1933 et la prise de pouvoir d’Adolf Hitler en Allemagne. Pourtant, la croix gammée est l’un des symboles les plus usités, dans toutes les sociétés humaines, et depuis les temps les plus reculés. Signe de chance en Asie, Rudyard Kipling, né en Inde où ce symbole est d’un usage habituel, la faisait mettre en couverture de tous ses ouvrages jusqu’en 1933.

Est-il possible aujourd’hui de montrer à nouveau cet agencement ?

Le désir de rétablir la vérité historique nous amène à répondre par l’affirmative, d’autant que Wirth en explique la raison d’être dans son ouvrage (publié, rappelons-le, six ans avant la récupération de la Svastika par les nazis). Oswald Wirth n’a pas été le seul à les associer : ils figurent aussi sur le logo de la Société Théosophique, ainsi que sur l’un des temples maçonniques de Rennes, édifié en 1930. De plus, remettre ce logo à la place qui était la sienne sur la première édition n’est qu’une juste réponse à la scandaleuse récupération de ce logo par le gourou de la secte des raëliens.

Le logo créé par Wirth, reproduit sur le temple maçonnique de Rennes et la revue “Le Symbolisme”. À droite, le logo de la Société Théosophique.